Cultiver les jardins de nos âmes

« Les enfants sont un peuple à part. Peut-être même le peuple le plus curieux de la planète. Ils viennent au monde avec un jardin intérieur, un « jardin de l’âme » unique, bien à eux, dans lequel il y a déjà toutes sortes de choses construites et achevées. C’est un jardin qui peut être très différent du vôtre. Avec des fleurs colorées, des buissons particuliers et des arbustes bien enracinés que vous n’aviez peut-être jamais vus auparavant. Et, comme dans tout jardin, ici et là poussent de mauvaises herbes.

En étant curieux et en regardant sans préjugés, avec étonnement, le jardin intérieur de vos enfants, vous découvrez tout ce qui s’y trouve : de la douceur, de la force, de l’eau tranquille ou des courants rapides. Quand les « souches » sont solides, les caractères sont bien visibles. Les jeunes rameaux laissent apercevoir de la flexibilité et une vigueur de croissance. Autorité, colère, aptitudes sociales, gentillesse, impatience ou difficulté de contact : tout cela s’enracine dans la constitution de l’enfant.

A quoi ressemblerait le jardin de l’âme de votre enfant si vous deviez le dessiner ? Et à quoi ressemble votre propre jardin? Où sont les sentiers auxquels vous reliez les jardins ? En entretenant soigneusement ces espaces, vous pouvez voir ce qui de temps à autre doit être taillé, afin de laisser davantage d’espace pour le soleil ou parce que les plantes poussent trop d’un seul côté. En apprenant à vous connaître comme « jardinier », vous découvrez où vous aimez aller et où vous n’aimez pas aller. Quelles parties du jardin trouvez-vous « difficiles à entretenir », et quelle aide aimeriez-vous avoir pour cela ?

La tâche du parent n’est pas de modifier la constitution du jardin de l’enfant, ou d’y planter ses propres plantes et ses propres fleurs. Vous n’avez pas à le transformer. Vous devez seulement donner au jardin de l’enfant suffisamment de lumière, d’amour et d’eau. De l’amour, et la confiance que cela grandira et fleurira par soi-même. De l’attention et de l’amour : c’est avec cela que tout jardin et tout jardinier deviennent agréables et heureux. »

Eline Snel – L’éveil de la petite grenouille

#cnv #pleineconscience

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s