– Les confidences d’une mère –

Mon enchanteur,

tu as choisi de t’incarner dans mon ventre à un moment où je ne t’attendais pas… à une époque où je goutais avec ferveur à une forme de liberté retrouvée et le bonheur intense de choyer mon couple, en accompagnant ta soeur dans un quotidien qui n’était pas simple pour elle.

Je ne t’attendais pas. Je peux même te partager en authenticité que je ne voulais pas de second enfant. La question s’était posée avec ton papa et il était clair qu’en choisissant notre couple amoureux, il renonçait à la paternité, en conscience.

Et puis un jour d’été, après une crêpe mal digérée (Catherine pour toujours dans mon ❤), toutes mes cellules ont su que je n’étais plus seule à marcher dans mes pas. Bien avant que la tête n’accepte de se plier à la réalité.

J’ose t’écrire que le monde s’est effondré autour de moi lorsque le test a confirmé mon intuition.

Je suis restée de longues heures, de longues journées, voire de longues semaines dans un état de sidération totale. Le terme est aussi fort qu’était l’intensité de ce que je vivais intérieurement.

Jamais, jamais tu entends, je n’ai douté que j’allais t’accueillir et t’aimer. Ta vie était déjà, à cet instant, plus précieuse que la mienne. Et aussi paradoxal que cela puisse paraître, c’est justement parce que je t’aimais déjà d’un amour tellement fort que j’étais morte de trouille. Paralysée à l’idée de me perdre dans cette nouvelle maternité, alors que je cheminais douloureusement depuis de nombreuses années à m’accueillir d’abord et avant toute chose en qualité de femme.

Comment allais-je pouvoir te couvrir d’amour et vivre ma maternité tout en prenant soin de ce subtil équilibre auquel je touchais du bout des doigts depuis peu ? Comment occuper ma juste place retrouvée, partagée entre le temps pour toi, pour Léah, pour notre famille, mon couple amoureux, les amis, la famille, les voyages, le travail, les formations et l’avenir que je m’imaginais jusque là ?

J’ai mis plusieurs semaines à digérer cette fameuse crêpe et j’ai choisi de vivre ce que la vie m’invitait à traverser. Avec la confiance que je finirais par percevoir son message avec le temps.

Quelle aventure depuis ces 5 dernières années, mon chaton ❤

Je revoyais nos instants de vie passés au travers des photos prises tout au long des 5 dernières années, en préparant avec soin ta célébration pour l’école. Et chaque parcelle de mon corps revivait elle aussi les ambiances, les odeurs, les sensations, les tensions, les rires et les fiertés, les souvenirs des moments si joyeux et d’autres tellement tellement difficiles.

J’ai ri jaune, à gorge déployée, dans ma barbe; câliné, choyé, aimé de tout mon être, à me vider parfois de ma substance; touché des petits doigts de pieds, recompté encore et encore si ils étaient au complet; changé des couches, des vêtements, des horaires, la musique d’une play-list, un dessin animé – parcequilfaitroppeur -; joué aux voitures, à un jeu de société, à la bagarre dans le lit; bricolé des voitures de pompier, des avions, des maisons de village en carton; cuisiné des crêpes, des pancakes, de la compote, du jus de pomme-carotte; mouché un nez; rangé des jouets par milliers; accompagné au bain, à la piscine, à la ferme, au musée, au magasin de jouets, au lit jusqu’à l’endormissement – 3 années durant -; porté un maxi-cosy, une poussette, un bébé de 4, 7, 12 et 20 kilos; chanté des comptines, des refrains; essuyé deux yeux, une bouche, des doigts, de la morve, des fesses, des verres renversés; regardé l’heure, le temps passer, la pluie tomber, à toutes les heures du jour et de la nuit durant un temps dont j’ai perdu la notion. Et j’ai pleuré aussi, tellement pleuré.

En regardant ces photos, je me suis dit spontanément, avec beaucoup d’humilité : « en fait, je suis une Sainte ».

Quand je vois ce que j’ai traversé et l’alignement qui a été le mien depuis ta naissance, animée par ma volonté de rester fidèle à mon intention – à savoir de t’accompagner à devenir un être humain accompli, conscient et responsable, dans un accueil et un amour inconditionnel (tout en ayant l’humilité d’avoir vraiment fait du mieux que je pouvais dans l’instant avec la conscience qui était la mienne)-, je m’honore avec immensément d’Amour.

Etait-ce cela que la Vie m’invitait à traverser lorsqu’elle t’a envoyé à moi ? Me dégager davantage encore de mon enveloppe humaine et de ses schémas et conditionnements pour incarner au mieux la mission pour laquelle j’ai été appelée à accomplir sur notre Terre ?

J’aime à le penser. Et je perçois que cela guide mes pas et les accompagnements que je propose quand il s’agit de prendre soin du Sacré en chaque enfant.

Merci mon Merlin d’enchanter ma vie depuis 5 ans. Tu es, avec ta soeur, ma plus belle source d’inspiration ❤

Bel anniversaire mon chaton,

Maman

Cette posture, je l’ai intégrée grâce à l’accompagnement en Communication NonViolente depuis une dizaine d’années maintenant. Retrouvez le programme intensif que je vous propose pour y goûter à votre tour : https://voyageenharmonie.com/formation-en-parentalite-consciente-et-responsable/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s