Journée internationale de la non-violence educative

La question de la parentalité est présente sur toutes les lèvres depuis ces dernières années.

Si la manière dont nous élevons nos enfants a évolué au fil des siècles, force est de constater que de nombreuses croyances héritées de ces époques sont encore très présentes dans notre quotidien, parfois même véhiculées par certains professionnels de l’enfance et/ou de l’éducation, quand elles ne sont pas vivement recommandées. Avec les conséquences souvent tragiques que je peux observer lors de récits partagés dont je suis le témoin dans mes accompagnements et mes groupes de pratique.

Aujourd’hui, je vous confie que rien ne vous prépare à la naissance d’un enfant et des bouleversements que cela implique sur les différentes sphères de votre vie. Quels que soient les livres que vous avez lus, les émissions que vous avez regardées, les podcasts que vous avez écoutés, les conseils que vous avez reçus, vous ne mesurez l’ampleur du chantier que lorsque vous devenez parent à votre tour et que vous êtes confrontés à la réalité du quotidien : la découverte de l’amour inconditionnel, certes, mais aussi la fatigue, le découragement, les doutes, les inquiétudes.

J’aimerais que vous puissiez voir que toutes ces émotions sont légitimes et que cela ne fait pas de vous un parent « indigne »; cela fait de vous un être humain, avec des sentiments et des besoins, pleinement vivant. Vous autoriser à ressentir ce qui est là est non seulement à votre service, mais aussi au service de la relation à votre enfant.

C’est lorsque vous vous coupez de vous que la violence peut émerger. Observez, par exemple, que si vous êtes en colère et que vous ne clarifiez pas au préalable ce qu’il se passe en vous à ce moment-là, il y a de forte chance que votre enfant « paye » quelque chose qui ne lui appartient pas.

J’ai la conviction profonde que nous faisons chacun du mieux que nous pouvons, avec la conscience que nous avons dans l’instant. J’ai également la conviction profonde que nous avons parfois besoin d’être soutenus dans notre cheminement pour sortir de certaines habitudes, qui ne sont pas au service de la vie :

Elever la voix.
Lever la main.
Priver l’enfant de quelque chose.
Le punir ou le récompenser.
Obliger l’enfant à terminer son assiette.
Le priver de dessert.
Empêcher l’enfant de sortir.
Laisser l’enfant pleurer seul ou l’envoyer dans sa chambre.
Le comparer à d’autres.
L’obliger à embrasser pour dire bonjour.
Forcer l’enfant à mettre des vêtements que nous avons choisi.
Jeter ses jouets sans son accord.
Faire à sa place parce qu’il est trop lent à notre goût.
Lui couper les cheveux quand il ne veut pas.
Forcer l’enfant à faire une sieste ou à aller aux toilettes.
Lire son courrier.
Entrer dans sa chambre sans frapper.
Le dénigrer.
Lui mentir.
Critiquer ses amis devant lui.

Notre histoire, notre culture, notre éducation, nos expériences de vie ont conditionnés les personnes que nous sommes aujourd’hui. Et c’est parfait. Puisque nous pouvons choisir désormais d’accompagner nos enfants différemment, en prenant soin de nous et de notre enfant intérieur.

En qualité de maman et de professionnelle de l’éducation, je chemine avec vous vers davantage de Parentalité Consciente et Responsable.

Retrouvez toutes mes offres d’accompagnement dans les onglets « Accompagnement », « Formation » et « Groupes de pratique ».

Belle journée à chacune et chacun ❤

#cnv#communicationnonviolente#accompagnement#accompagnementparental#AccompagnementIndividuel#parentalitepositive#parentalitébienveillante#education#educationpositive#educationbienveillante#educationconsciente#VEO#changementdeparadigme#choix#conscience#responsabilité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s